Manipulteur / Pervers Narcissique

Comment les reconnaitre ? Comment s'en protèger ? Comment s'en relever ?
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Est elle manipulatrice?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Patrik53



Messages : 3
Date d'inscription : 09/05/2014

MessageSujet: Est elle manipulatrice?   Ven 9 Mai - 5:58

VOILÀ L'HISTOIRE AVEC VÉRONIQUE.
Voilà l'histoire, la plus magnifique des histoires, que je vais écrire, avec mon amour, avec mes sentiments, avec l'envie de faire connaître ce qui m'est arrivé en ce début de mars 2011.
Je l'ai connu sous le nom d'une "déesse antique" un nom pas banal, et si important pour la suite. Inscrit, sans être abonné sur un site connu, avec une promotion de quelques jours. Séduit, par la description, et semblant entrer dans les critères recherchés, je lui ai donc envoyé un message court, et sûrement séduite, par mon descriptif anti macho, et par mon style d'écriture elle m'a répondu de façon courtoise. Nous avons échangés par mails longtemps, puisque peu disponibles tous les deux, elle voyage beaucoup, et moi commerçant, nous avons donc pris le temps de nous découvrir, d'échanger sur nos vies respectives, de nos attentes. Elle m'a dit avoir été cabossée par une rencontre, dont elle était sortie amoindrie, mais qu'elle était seule et qu'elle souhaitait avancer, et retrouver le bonheur auprès d'un homme.
Véronique, puisqu'il s'agit de cette femme, a été un vrai rêve, une envie de la découvrir, chaque jour un peu plus. C'était un trésor de vie, et nos échanges étaient empreints de douceur, de plaisir, de ce qui fait la vie.
Puis en ce 31 juillet 2011, la rencontre, elle était là, le soleil, son arrivée dans mon dos, sa beauté extraordinaire, un port royal, une vraie femme simple et fatale. Une rencontre extraordinaire, puis le petit bistro, avec sa bière et mon Perrier. J'ai été séduit, plus même, un vrai coup de foudre, qui ne doit arriver qu'une fois dans la vie. J'étais subjugué, fasciné, étourdi, devant autant de qualités, de don de soi, d'empathie, de douceur, avec sa voix douce, son charisme, son aura, son regard si franc, c'était un bonheur sans nom et des sentiments déjà forts pour moi.
Nous avons parlé de notre passé, de ses 2 rencontres, la première avec un alcoolique sympa, et la seconde avec un homme dont elle s'était éprise, mais qui était un "pervers"m'a t elle dit, qui avait d'autres relations dans le même temps, qu'elle s'était accrochée, mais qu'elle avait réussi à s'en défaire. Une relation destructrice, mais qu'elle avait géré avec beaucoup de volonté et de force et avec l'aide de sa psy. Nous avons parlé de ses enfants, de son fils encore chez elle dont elle était fier, de sa fille qu'elle trouvait si jolie, de l'ami de sa fille dont elle louait les grandes qualités, de mes enfants, de ce qui nous rapprochait tant, de sa famille, de ma rencontre avec une compagne très difficile et dont j'étais sorti depuis plus d'un an et d'une ex femme qui m'avait dépouillé, ( et je dois dire aussi que j'ai été en parti dépouillé par ma propre famille, mais j'arriverai à le reprendre un jour quand j'irai mieux) mais que ce n'était pas, plus un problème pour moi. Nos histoires qui se ressemblaient, me rassurait, j'avais trouvé une perle rare, plus même, un vrai diamant.
Nous sommes restés là avec bonheur, et nous nous sommes séparés à regret, en nous promettant de nous revoir très vite.
Et très vite, notre relation à débuté, ( malgré le fait qu'elle souhaitait attendre, mais qu'elle le voulait aussi beaucoup car je présentais un certain idéal pour elle et qu'elle ne voulait pas perdre ce sentiment) avec les yeux de la découverte, avec l'envie de construire, nous étions en phase, nous allions prendre le même chemin. J'ai en rentrant parler avec mes enfants de cette rencontre extraordinaire, ils en étaient si heureux pour moi. Je renaissais. Puis les vacances, et là encore un moment de pur bonheur, son invitation, à la rejoindre dans le sud ouest chez elle. Mon cœur était pris, j'en étais à avoir les larmes aux yeux, (je suis émotif) moi cet homme si simple, si doux, prêt à tout donner, et je n'ai plus réfléchi. Je suis allé la rejoindre le temps d'un we. C'était trop beau, c'était le bonheur. Arrivé en pleine nuit, je l'ai retrouvé ébloui et heureux. Durant ces quelques moments, nous avons pris le temps de parler et j'ai appris que cette femme magnifique faisait partie des 1% de français ayant un très haut revenu, qu'elle était très exigeante, qu'elle souhaitais une vie sans contrainte, et vivre du plaisir de chaque jour. N'étant pas jaloux de nature, j'ai exposé que j'étais loin d'avoir les mêmes moyens et que si cela présentait un problème je pouvais le comprendre et que je saurai m'effacer. Cela, ne la gênait pas, donc je m'en suis senti heureux. Nous allions marcher la main dans la main. Toutefois, son degré d'exigence qu'elle m'avait affirmé avec force ne cadrait plus, sa chambre n'était qu'une pièce sans aucun attrait, sans peinture, sans chauffage, mais amoureux, et voyant cela comme une maison de vacances, (pièce que j'ai refait entièrement l'année suivante pendant nos vacances pour la rendre agréable) je me suis dit que c'était presque normal. Puis, elle recevait beaucoup de sms et elle s'éloignait pour y répondre. Je ne comprenais pas, mais nous avions discuter de cet ex "pervers"donc j'ai donné foi à ses dires. Il a donc fallu attendre octobre pour qu'elle me mette en copie la réponse qu'elle lui adressait pour lui faire cesser d'envoyer des sms.
La découverte de mon cancer très handicapant, pour les relations amoureuses, m'a beaucoup touché psychologiquement, et là, un premier accroc dans ce merveilleux conte. Véronique m'a demandé de le taire à toute sa famille ce que j'ai accepté de faire par amour et aussi parce que son ex mari dont elle était divorcé depuis longtemps et qui avait la même maladie, ce que je n'ai pas compris c'est pourquoi le cacher à sa sœur, son beau frère, alors que pour les enfants même s'ils étaient grands c'était peut être pour les protéger!!!!!! Mais elle n'est jamais venue me voir à l'hôpital alors que son bureau est à moins de 10mn. D'ailleurs elle n'a jamais répondu à mes demandes d'en parler car plusieurs fois par mail ( je n'ai pas osé de vive voix) quand je n'étais pas trop bien, surtout l'année dernière quand j'ai appris pour ma 3 eme intervention que mon avenir allait s'assombrir, je lui ai demandé si elle voulait bien aborder le sujet et je n'ai jamais eu de réponse. Puis par petites touches anodines, elle souhaitais toujours me faire respecter ses envies ou ses choix. Donc nos relations amoureuses sont devenues sa seule exclusivité dans le choix du moment. Se moquer de moi gentiment devant les proches, en racontant " au moins celui là, ne me trompera pas". Et je dois parler de ma maison qui n'était pas au top, et j'ai donc entrepris de la refaire avec ses conseils, et l'envie toujours si présente, de lui proposer un cadre plus conforme à ses attentes. Elle est venue avec plaisir, et j'ai acheté tout ce qu'il fallait pour la lui rendre agréable, et elle est venue 2 ou 3 fois, puis à trouvé que c'était trop loin donc elle n'est plus jamais revenue. Des faits, il y en a beaucoup comme cela, et commencer avec les mensonges pour le cancer, pour son ex relation, à ses enfants pour se faire plaindre,(après la rupture quand je suis venue chez elle pour une TS et dire que j'en voulais à sa vie) à ma fille pour lui dire qu'elle m'écrivait, ensuite vouloir me faire changer de comportement, (tu as le teint très gris) j'ai donc arrêter de fumer du jour au lendemain sans aide médicale, juste par amour, corriger mon français qui faisait tant rires mes enfants, le "tu fais ou tu ne fais pas" mais ne me demande pas alors que l'année dernière pour ma 3ème opération sa question " veux tu que je vienne". Tu devrais travailler moins, tu devrais essayer de gagner plus ou j'angoisse de tes petits moyens, etc etc. Une bague offerte avec mon amour, mes sentiments, avec un " merci elle est magnifique" (elle l'a choisi puisque celle que je voulais lui offrir n'était pas aussi bien) pas je t'aime, pas un baiser ou une caresse, pas même un mail cette fois ci pour me dire qu'elle était heureuse. ( là encore, c'est peut être moi qui était trop dépendant de son amour ou de mon besoin d'être aimé) Mon cancer ou j'exprime le fait de vouloir en parler parce que l'avenir s'assombrissait avec la récurrence des opérations, mais aucune réponse de sa part. Valoriser très souvent ce que je faisais, mais me reprocher de ne pas le faire avec son même degré d'exigence. Travaux de peintures, de plomberie, de jardinage, d'électricité, ou j'ai passé beaucoup de temps, mais avec tous mes sentiments et mon amour. Son petit déjeuner toujours prêt avec parfois un petit mot, tant je tenais à Véronique. Puis les reproches, à peine voilé, sa peur d'être volée, que je profite d'elle, que je ne participe pas assez. Il faut dire que maintenant, ayant rendu ma maison j'habite chez Véronique 5 jours par semaine et nous avions convenu de ma participation au 1/4 des dépenses courantes (j'aurai bien voulu faire plus) suivant mes moyens très modeste mais pour me reprocher ensuite de ne pas donner assez. Vouloir me payer les travaux effectués alors que c'était fait dans un esprit de partage, et surtout d'amour, et ainsi de suite. Une anecdote, parmi d'autres, car j'ai gardé tous les mails afin de ne pas être dans le mensonge moi même, et d'avoir des repères fiables. J'ai déménager son fils de Belgique, avec un tel bonheur, mon camion, mes bras, un we de rêve, et au retour une erreur de parcours et 45 mn de perdue et un reproche violent, et ce we finissant de façon désastreuse, donc mon incompétence mise en cause et bien sur le déni de ce we pour presque rien.
Avec la maladie difficile à accepter, moi qui manquait déjà de confiance en moi, j'ai perdu pied complètement, à douter, à culpabiliser, à être fatigué, à ruminer la nuit, ( je mettais cela sur le compte de mon cancer, tout comme le stress et les angoisses permanentes surtout la nuit ou je me réveillais souvent) à développer un ulcère de l'estomac, perdre mon sens critique, à me replier sur moi, à perdre mes repères, à renier mes compétences, à reconnaître des tords que je n'avais peut être pas, à devenir irritable parfois, et être dans la dépendance affective, car je me trouvais souvent en faute de mes manques de mes oublis de n'être pas parfait et donc je suis devenu plus renfermé, je n'osais plus. Mes propositions rejetées pour des motifs parfois un peu léger, (c'est trop loin, pas le bon jour, pas assez long we) j'avais déjà arrêter de travailler à partir du samedi après-midi pour Véronique,etc même si je reconnais qu'ensuite je n'ai plus osé.... Oui mon manque de confiance en moi) Et nous arrivons à ce 12 février 2014 ou j'ai reçu par mail, (elle m'écrivait très souvent par mail)sa lettre de rupture le jour de ma 3ème intervention. Le jeudi, elle souhaitait réfléchir au devenir de cette relation et m'a demandé de ne pas venir, le samedi, un sms pour me dire qu'elle avait prévenu ses enfants que je ne serais pas là pour cause de surcharge de travail ( encore un mensonge) (MAIS DÉJÀ SUR DES SITES DE RENCONTRES) et le lundi son mail, avec ses reproches ainsi que ce qu'elle avait aimé chez moi. Là, sans autre explication, j'en ai été détruit et surtout tétanisé. Le monde s'effondrait, je ne comprenais plus et j'ai voulu relire les échanges si nombreux que nous avions eu par mail et je suis tombé sur un dossier que ne me concernait pas. J'ai découvert, qu'avec son ex petit ami cela avait continuer, jusqu'en juillet 2011, qu'entre février et juillet elle avait eu d'autres aventures. "" je ne vais pas chercher un compagnon, mais tout ce qui portera un pantalon un peu saillant pourvu que je ne l'aime pas"""""" voilà son message écrit à ce "pervers" ( en était il un vraiment?) en avril et je ne parlerais pas de ces mots très grossiers utilisés pour lui demander des réponses. Et moins de 15 jours après avoir vu cet ex, elle me rencontrait....!!!!!!!!!! Sûrement sa peur d'être abandonnée et seule donc sûrement avait elle trouvé une nouvelle proie, puisque elle m'avait sous le coude depuis un mars. D'ailleurs les mêmes mots, les mêmes phrases!!!! Une anecdote entre autre.. Lui proposer de partir en Suisse, et me faire la même proposition!!!!!
Alors je crois que j'ai fait tout ce qu'il ne fallait pas faire. TS, MAILS TOUS LES JOURS PENDANT UN MOIS. Et maintenant psy, pour essayer de me reconstruire tellement je suis détruit et avec des pensées toujours très noires parfois. Je ne sais plus ou j'en suis, et pourtant elle me manque terriblement. J'aimerais tant croire qu'elle n'est pas comme cela, que je affabule car elle voit une psy depuis de longues années. Et depuis la rupture plus rien, pas même un message, le vide. Comme si cela n'avait jamais existé. Pour me décrire, j'ai 60 ans et me sens très jeune, très émotif, très gentil, toujours essayer de faire plaisir, boudeur parfois, rendre service, pour ses enfants que j'ai très tôt considéré comme les miens sans jamais empiéter sur leur domaine affectif mais en restant naturel et disponible chaque fois que je le pouvais, ( d'ailleurs après la rupture sous l'emprise d'une colère elle m'a avoué qu'ils m'aimaient, là encore elle dit la même chose pour cet ex!!!!) pas coléreux, mais sachant manier les mots pour me défendre sûrement trop parfois, naïf, parfois dans le rêve ou l'illusion, sens du service ou du devoir, pas très exigeant, enfin dans la norme je pense, mais beaucoup moins que Véronique, garder en moi le mal que l'on me fait et ne pas répondre tout de suite de peur de blesser, donc un homme imparfait, ne pas savoir dire non, ne pas savoir exprimer mes envies, mais aussi ses reproches qui sont vrais sur nos aspirations différentes, un manque de communication, etc etc.
Je l'aime toujours et cette lettre, est de savoir simplement si je peux l'attendre, parce que c'est moi qui ne sait pas la juger, ou peut être à t elle déjà trouvé un nouveau partenaire, ce qui me conforterait dans les pensées que j'ai et que j'apprends dans ma thérapie.
Je continuerai d'écrire puisque c'est un des meilleurs moyen d'évacuer cette peine et cette incompréhension.
Si vous avez des avis pour la reconquérir, pour retrouver ses sentiments, parce que je ne suis pas dans la bonne réflexion, et que c'est moi qui suis trop dépendant. Ou dois je fuir? Merci
Patrick




Envoyé de mon iPad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Est elle manipulatrice?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» elle est belle la montagne
» Les OGM, une seconde Révolution Verte. Sera-t-elle aussi meurtrière ?
» cette nacelle est elle adaptable sur le chassis loola ?
» Elle dort assise !!
» Elle me boude !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manipulteur / Pervers Narcissique :: PERVERSION :: FONCTIONNEMENT DU PERVERS NARCISSIQUE-
Sauter vers: