Manipulteur / Pervers Narcissique

Comment les reconnaitre ? Comment s'en protèger ? Comment s'en relever ?
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 PROFIL DU PERVERS NARCISSIQUE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Messages : 140
Date d'inscription : 27/11/2009

MessageSujet: PROFIL DU PERVERS NARCISSIQUE   Ven 27 Nov - 16:26

Intelligence, niveau culturel
Certains ont un très bon niveau culturel. Tous sont intelligents et particulièrement bons psychologues.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://manipulateur-pervers.forumdediscussions.com
Admin
Admin
avatar

Messages : 140
Date d'inscription : 27/11/2009

MessageSujet: Re: PROFIL DU PERVERS NARCISSIQUE   Ven 27 Nov - 16:27

Absence de valeurs morales
Leur manque d’état d’âme, de remords ou de problème de conscience peut être si extrême, qu’au début de leur relation avec elles, leurs victimes ne peuvent y croire. Ce manque de scrupule les déroute, les estomaque ou les abasourdit.

En fait, ils ont un total mépris pour toutes lois ou contrainte morales. Leur morale est, le plus souvent, celle de la morale ou la loi du plus fort et/ou du plus rusé, du plus retors. Il y a le plus souvent, dans leur comportement, la banalisation du mal, une certaine « relativisation » de la morale, dans le cadre d’un nihilisme opérationnel, qui peut même être militant. Ils n’ont du respect que pour les gens plus forts qu'eux, ayant plus de pouvoir et de richesse ou plus combatifs qu'eux. Faire preuve d’humanité, de sensibilité est souvent vu par eux comme l’expression d’une forme de naïveté ou de sensiblerie qui n’a pas lieu d’être. Seuls les résultats comptent : « la fin justifie les moyens ».

Le pervers narcissique n'éprouve aucun respect pour les autres, qu'il considère comme des objets utiles à ses besoins de pouvoir, d'autorité ou servant ses intérêts. Il fait des promesses qu’il ne tiendra pas, sachant que « Les promesses n’engagent que ceux qui y croient ». Il n'hésite pas à dérober de l'argent, des bijoux, des vêtements à son partenaire ou à ses amis sans éprouver la moindre honte. Pris sur le fait, il est capable de nier avec un aplomb hors du commun...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://manipulateur-pervers.forumdediscussions.com
Admin
Admin
avatar

Messages : 140
Date d'inscription : 27/11/2009

MessageSujet: Re: PROFIL DU PERVERS NARCISSIQUE   Ven 27 Nov - 16:27

Egoïsme, défense agressive de leurs intérêts

Charité bien ordonnée commence toujours par soi-même. Il sait parfaitement et farouchement défendre ses intérêts et il en a toujours une vision très claire. Son unique objectif est d’obtenir un bénéfice pour sa propre personne. Il essaye de profiter à chaque instant de toute opportunité, de toutes les situations, de toutes les personnes rencontrées - ces personnes étant systématiquement instrumentalisées tant que cela est possible - pour en tirer, autant que possible, avantage pour lui. Sa philosophie est toujours utilitariste. Et il sait ménager ceux dont elle a besoin, son conjoint, une relation de travail… car même l’être le plus asocial a besoin d’affection, de compagnie, de présence (ne serait-ce que pour se faire admirer) et donc par moments, sera gentil avec son partenaire.

Il n'est « courageux » que quand il est sûr de gagner, et que cela va dans le sens du renforcement gratifiant de son image narcissique. Sinon, il fait preuve d’une extrême prudence et s’abstient de faire preuve de courage. Lors du naufrage du Titanic, il sera le premier à passer, selon les prétextes les plus fallacieux, avant les femmes et les enfants, dans le canot de sauvetage. La notion d’honneur ou d’élégance morale lui est inaccessible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://manipulateur-pervers.forumdediscussions.com
Admin
Admin
avatar

Messages : 140
Date d'inscription : 27/11/2009

MessageSujet: Re: PROFIL DU PERVERS NARCISSIQUE   Ven 27 Nov - 16:28

Egocentrisme

Comme pour tous les narcissiques, tout leur est dû. Elles n'admettent aucune mise en cause et aucun reproche Leur loi est celle de leur désir, immédiat, dans l'instant. Tout doit leur céder systématiquement. C’est comme s’ils étaient demeurés, à l’âge adulte, un enfant gâté. Un petit bobo chez eux prend de graves proportions, comme si c’était une maladie importante, devant alors inspirer alors la compassion de l’entourage.

Voici quelques exemples du mode de pensée du pervers narcissique :

· « Je suis génial, je suis fort, je suis au dessus des autres, dans le haut du panier ». · « Les autres ne peuvent pas ne pas m’aimer ». · « Je vais me servir de l'autre pour obtenir ce que je veux, ce à quoi j’ai droit ». · « Je vais m'arranger pour que ma victime se sente coupable afin qu'elle ne m'en veuille pas et qu’elle n’ait aucun désir de prendre son indépendance ». · « Pourquoi aurais-je un problème de conscience, ce n’est quand même pas de ma faute si elle est à ce point stupide ou naïve. Je n’y suis pour rien si elle est si naïve ». · « Ma victime me remerciera pour ce que je fais pour elle, ce qui est normal étant donné que c’est vrai, sans moi elle ne serait rien, c’est un honneur que je lui fais ». · « Quand il arrive un problème - même si c’est autrui qui a ce problème -, j’ai de la peine pour moi, pas pour autrui » (ce raisonnement est généralement inconscient).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://manipulateur-pervers.forumdediscussions.com
Admin
Admin
avatar

Messages : 140
Date d'inscription : 27/11/2009

MessageSujet: Re: PROFIL DU PERVERS NARCISSIQUE   Ven 27 Nov - 16:29

Absence d’empathie

Les pervers narcissiques sont incapables d’aimer les autres. Dans leur immense majorité, ils n’ont aucune « humanité », aucun sentiment humain, aucun état d’âme, aucun affect. Ils sont froids et calculeurs, totalement indifférents à la souffrance d’autrui.

Mais tout en étant, le plus souvent, incapables d’avoir des sentiments humains, ils simuleront le fait d’être totalement remplis, en apparence, de bons sentiments humains et d’une sincère empathie pour autrui.

Les pervers peuvent se passionner pour une personne, une activité ou une idée, mais ces flambées restent très superficielles. Ils sont en fait souvent vides d’intérêts, sauf pour leur intérêt immédiat. Ils ignorent les véritables sentiments, en particulier les sentiments de tristesse ou de deuil (pour les autres). Les déceptions entraînent chez eux de la colère ou du ressentiment avec un désir de revanche. Cela explique la rage destructrice qui s'empare d'eux lors des séparations. Quand un pervers perçoit une blessure narcissique (défaite, rejet), il ressent un désir illimité d'obtenir une revanche. Ce n'est pas, comme chez un individu coléreux, une réaction passagère et brouillonne, c'est une rancune inflexible, implacable à laquelle le pervers applique toutes ses forces et ses capacités de raisonnement. Et alors, il n’aura que cesse d’assouvir son dessein de vengeance.

La séduction perverse ne comporte aucune affectivité, car le principe même du fonctionnement pervers est d'éviter tout affect. Les pervers, tout comme les paranoïaques, maintiennent une distance affective suffisante pour ne jamais s'engager vraiment. L'efficacité de leurs attaques tient au fait que la victime ou l'observateur extérieur n'imaginent pas qu'on puisse être à ce point dépourvu de sollicitude ou de compassion devant la souffrance de l'autre.

Les éventuels dérèglements sexuels ou la « méchanceté » foncière pourraient être les conséquences de cette absence de sentiments et d’empathie pour les autres. Il est possible que le manque d’affect empêche de ressentir l’intégralité des limites morales entre ce qui est permis ou interdit dans la société. Mais ce n’est qu’une hypothèse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://manipulateur-pervers.forumdediscussions.com
Admin
Admin
avatar

Messages : 140
Date d'inscription : 27/11/2009

MessageSujet: Re: PROFIL DU PERVERS NARCISSIQUE   Ven 27 Nov - 16:30

Haine et agressivité

Le pervers narcissique a souvent besoin de haïr pour exister ; c'est une des raisons pour lesquelles il n’est jamais satisfait par quoi que ce soit (les autres, les objets…). La haine peut être chez lui un moteur très puissant de son action et de son comportement. N’arrivant pas à obtenir et jalousant la plénitude ou le bonheur qu’il observe chez l’autre, il en vient à haïr et à détruire ce qu'il aime et recherche intensément. Étant incapable d'aimer, il essaie de détruire, par cynisme, la simplicité de toute relation naturelle et saine.

A cause de leur histoire personnelle, les pervers n'ont souvent pas pu se réaliser. Ils observent alors avec envie ce que d'autres qu'eux ont pour se réaliser. Et ils essaient de détruire le bonheur qu’ils observent auprès d'eux. Prisonniers de leur propre personnage et de l’image, le plus souvent factice, qu’ils présentent à la société - ce qui leur impose de terribles contraintes permanentes -, ils tentent alors de détruire la liberté d’autrui et de lui imposer des contraintes décidées par eux. Il y a, chez eux, une mentalité agressive d’envie, de convoitise, d'irritation haineuse à la vue du bonheur, des avantages d'autrui.

Pour s'accepter et s’affirmer, les pervers narcissiques doivent triompher de quelqu'un d'autre, le détruire, jouissant alors de sa souffrance. Cette perception, de ce qu’ils croient ne pas posséder, est subjective, elle peut même être délirante. Ce sentiment d'infériorité vis-à-vis de la personne enviée et haïe les pousse à chercher à posséder ce qui est convoité. Pour combler l'écart qui les sépare de l'objet de leur convoitise, il leur suffit alors de l'humilier, de l'avilir.

Ils envient la réussite des autres, qui les met face à leur propre sentiment d'échec, sans cesse refoulé, car ils ne sont pas plus contents des autres qu'ils ne le sont d'eux-mêmes. Pour eux, rien ne va jamais. Ils imposent aux autres leur vision péjorative ou négative du monde et leur insatisfaction chronique concernant la vie. Ils cherchent, souvent, à démontrer que le monde est mauvais, que les autres sont mauvais. Personne n’a vraiment grâce à leurs yeux. Agresser les autres est le moyen d'éviter la douleur, la peine, la dépression.

Ils aiment attendre dans l’ombre, masqués. Certains calculent leurs coups ou leur vengeance très longtemps à l’avance, parfois sur plusieurs années (pour eux la vengeance est un plat qui se mange froid et ils aiment à s’en délecter). C’est la raison pour laquelle ils peuvent être redoutables et imprévisibles. Et d’ailleurs, ils sont le plus souvent imprévisibles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://manipulateur-pervers.forumdediscussions.com
Admin
Admin
avatar

Messages : 140
Date d'inscription : 27/11/2009

MessageSujet: Re: PROFIL DU PERVERS NARCISSIQUE   Ven 27 Nov - 16:30

Mensonge

Le pervers narcissique est toujours, intérieurement, dans la peau d’un autre, il n'est jamais sincère, toujours menteur. Il peut aussi bien dire la vérité que mentir avec aplomb, d’une façon jusqu’au-boutiste (comme un « arracheur de dent »). Le plus souvent, il effectue de sensibles falsifications de la vérité, qu'on ne peut pas vraiment qualifier de mensonges, et encore moins de constructions délirantes. Mélanger le mensonge, la sincérité et la franchise - ce qui est, pour l'autre, très déstabilisant - fait partie de son jeu.

Derrière cette attitude de mensonge jusqu’au-boutiste, qui paraît parfois suicidaire, se cache, le plus souvent, une attitude de défi à l’ordre social, une façon de montrer qu’il est toujours le plus fort et qu’il contrôle toujours la situation... Même quand il le faudrait, il ne reconnaîtra jamais rien, ni ses mensonges, ni ses torts, même dans les moments cruciaux lors d’un interrogatoire policier, voire d'un procès d’assises.

Par contre il pourra reconnaître éventuellement un mensonge mineur s’il n'a pas grand chose à y perdre. Mais même l’aveu de ce petit mensonge sera toujours difficile à obtenir de sa part.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://manipulateur-pervers.forumdediscussions.com
Admin
Admin
avatar

Messages : 140
Date d'inscription : 27/11/2009

MessageSujet: Re: PROFIL DU PERVERS NARCISSIQUE   Ven 27 Nov - 16:31

Mythomanie

Le pervers narcissique a souvent une composante mythomane. Elle est liée à sa propension au mensonge - une composante opérationnelle, consciente, pour parvenir plus facilement à ses fins - et à un besoin de se voir mieux qu’il n'est dans la réalité. Il aime se mentir à lui-même, sur lui-même. Le déni (de ses défauts, de l'autre) lui permet de « s'aimer » (et de s’aimer toujours plus).

Comme tout mythomane, il ment souvent parce qu'il craint la réaction négative de l’entourage (de dévalorisation, par exemple) qu'entraînerait l'aveu de la réalité et de son mensonge. Sa mythomanie a tendance alors à s’auto-entretenir, sans fin, voire à se renforcer au cours du temps. Il se ment à lui-même, sur sa vraie valeur, sur ce qu’il est réellement. Il sait partiellement qu’il se ment à lui-même, mais en même temps il minimise son propre mensonge sur lui-même. A certains moments, il finit par croire à son mensonge, à d’autres, il a conscience de son mensonge. C’est toute l’ambivalence de la pathologie mythomane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://manipulateur-pervers.forumdediscussions.com
Admin
Admin
avatar

Messages : 140
Date d'inscription : 27/11/2009

MessageSujet: Re: PROFIL DU PERVERS NARCISSIQUE   Ven 27 Nov - 16:31

Un « comédien né »

Le pervers narcissique est un « comédien né ». Ses mensonges à force d’entraînement sont devenus chez lui une seconde nature.

Sa palette de personnalités, de personnages, d’émotions feintes est étonnante. L’éventail de son jeu d’acteur est étonnant, infini, sans cesse renouvelé.

Il donne le plus souvent l’image d'une personne parfaitement calme, ne s’énervant jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://manipulateur-pervers.forumdediscussions.com
Admin
Admin
avatar

Messages : 140
Date d'inscription : 27/11/2009

MessageSujet: Re: PROFIL DU PERVERS NARCISSIQUE   Ven 27 Nov - 16:32

Intégration sociale et extraversion

Le pervers narcissique est en général apprécié au premier abord car il paraît extraverti, sympathique et séduisant. Assez fin psychologue, il a souvent un talent pour retourner l’opinion en sa faveur et emporter l’adhésion à ses idées, même les plus contestables.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://manipulateur-pervers.forumdediscussions.com
Admin
Admin
avatar

Messages : 140
Date d'inscription : 27/11/2009

MessageSujet: Re: PROFIL DU PERVERS NARCISSIQUE   Ven 27 Nov - 16:33

Orgueil et Combativité

Le pervers narcissique est le plus souvent doté d’une combativité extrême et d’une capacité de rebond remarquable. Sa mégalomanie, son narcissisme, voire sa paranoïa, renforcent cette combativité.

Souvent immensément orgueilleux, voire mégalomane, le pervers narcissique aime gagner, à tout prix, sans fin, et ne peut admettre, une seule fois, de perdre. Il est prêt à tout, même aux coups les plus retords, pour ne jamais perdre. Le pervers est comme un enfant gâté. S’il ne rencontre pas de résistance, il ira toujours plus loin.

À cause de cette stratégie de victoires sans fin il peut parvenir à se convaincre qu’il n’y a pas de valeurs morales positives dans l’univers et qu’il gagnera toujours à agir ainsi.

À la longue cette tendance, qui peut lui assurer une dynamique du succès pendant un certain temps, devient une addiction. Signe de sa mégalomanie, elle la renforce en retour, et l'amène à ne plus pouvoir tolérer la moindre frustration ou contradiction.

Le pervers narcissique adore se valoriser, paraître plus qu’il n’est réellement. Toute atteinte à la haute image qu’il a de lui-même le rend très méchant, agressif. Tous ses efforts viseront alors à rétablir cette image flatteuse qu’il a de lui-même, et ce par tous les moyens, y compris par la destruction du perturbateur, celui qui a commis le crime de lèse-majesté.

Il a une très haute opinion de lui-même. Les autres sont pour lui quantités négligeables - ce sont des larbins, des domestiques, des « peanuts »… -. Il déteste qu’on lui fasse de l’ombre, qu’on se mette en avant, qu’on prenne de l’ascendant sur lui, qu’on lui résiste, qu’on lui dise non. Il a besoin sans cesse de rabaisser autrui, par une petite pique de-ci de-là (untel n’a pas de personnalité, untel est égoïste, untel est ingrat, untel est pingre…).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://manipulateur-pervers.forumdediscussions.com
Admin
Admin
avatar

Messages : 140
Date d'inscription : 27/11/2009

MessageSujet: Re: PROFIL DU PERVERS NARCISSIQUE   Ven 27 Nov - 16:33

Sadisme

Un plaisir pervers s'éprouve dans la vision de la souffrance de l’autre. Le pervers ressent une jouissance extrême, vitale, à voir l'autre souffrir, à le maintenir dans le doute, à l'asservir et à l'humilier. Étant incapable de relation véritable, il ne peut en établir que dans un registre pervers de malignité destructrice. Les êtres humains ne sont plus pour lui des êtres humains, mais des objets de jeu et de plaisir. Il aime chosifier l'autre, et faire en sorte que sa victime ne puisse jamais s’en sortir, ne serait-ce que pour l'empêcher de témoigner contre lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://manipulateur-pervers.forumdediscussions.com
Admin
Admin
avatar

Messages : 140
Date d'inscription : 27/11/2009

MessageSujet: Re: PROFIL DU PERVERS NARCISSIQUE   Ven 27 Nov - 16:34

Paranoïa

À leur personnalité perverse et narcissique peut parfois se superposer une composante paranoïaque. À force de duper les gens, le pervers se doit d’être de plus en plus secret et d’être de plus en plus sur ses gardes. Il se confie de moins en moins. À un moment clé, il peut se révéler d’une hyper-susceptibilité maladive. Il vit dans une suspicion constante et une prudence extrême, qu’il dissimule profondément. Sa paranoïa apparaît alors décupler son intelligence, lui fournissant alors un extraordinaire regain d’énergie combative.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://manipulateur-pervers.forumdediscussions.com
Admin
Admin
avatar

Messages : 140
Date d'inscription : 27/11/2009

MessageSujet: Re: PROFIL DU PERVERS NARCISSIQUE   Ven 27 Nov - 16:34

« Esprit mesquin »

On est parfois surpris de découvrir, derrière son apparence généreuse, brillante, très intelligente, un esprit mesquin, terriblement jaloux, rancunier, vengeur, d'une indéniable petitesse morale. Ses buts « nobles » et « généreux » se révèlent alors nettement moins nobles qu’il n’y paraissait au premier abord. Il semble en effet (et c’est ce qui apparaît à l’analyse) aimer se venger discrètement, sans témoin, sans que la victime s’en rende compte et il savoure le plus souvent sa vengeance en solitaire. Et c’est une des raisons pour lesquelles sa conduite peut paraître parfois secrète, indéchiffrable ou déroutante.

Si sa victime lui a résisté et lui a fait un affront, il pourra « s’amuser », par exemple, à lui envoyer une lettre d’anniversaire incompréhensible, à une date éloignée de la date d’anniversaire, cette action incongrue étant à ses yeux une « bonne plaisanterie », dont il sera d’ailleurs le seul à rire ou à jouir.

Ce genre de comportement paraît parfois être l'indicateur d’un début de psychose ou de démence précoce, en tout cas d’une réelle forme de maladie mentale, mais pas nécessairement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://manipulateur-pervers.forumdediscussions.com
Admin
Admin
avatar

Messages : 140
Date d'inscription : 27/11/2009

MessageSujet: Re: PROFIL DU PERVERS NARCISSIQUE   Ven 27 Nov - 16:35

Narcissisme criminel

Terme imaginé par Daniel Settelen, psychiatre, et Denis Toutenu, psychiatre, dans leur livre « L'affaire Romand : le Narcissisme criminel », consacré au cas de Jean-Claude Romand, qui décrit la personnalité du pervers narcissique au moment où il passe à l’acte criminel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://manipulateur-pervers.forumdediscussions.com
perfect_kiss



Messages : 17
Date d'inscription : 01/12/2009

MessageSujet: intelligence et culture   Jeu 3 Déc - 12:09

le mien était brillant intellectuellement et culturellement.parfaitement trilingue,multilinguiste,scientifique,lettré...et j'en passe.
tout pour m'éblouir....
c'était de plus la beauté du Diable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Messages : 140
Date d'inscription : 27/11/2009

MessageSujet: Re: PROFIL DU PERVERS NARCISSIQUE   Jeu 3 Déc - 17:46

il n'y avait rien qui vous gênait sans savoir exactement quoi ?

en général ces personnes ont un masque tout ce qu'il y a de plus honorable et c'est là qu'on est encore plus blessée > on s'en veut de n'avoir rien vu avant...

pouvez vous nous dire ce par quoi vous êtes passée ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://manipulateur-pervers.forumdediscussions.com
perfect_kiss



Messages : 17
Date d'inscription : 01/12/2009

MessageSujet: Re: PROFIL DU PERVERS NARCISSIQUE   Ven 4 Déc - 8:53

Admin a écrit:
il n'y avait rien qui vous gênait sans savoir exactement quoi ?

en général ces personnes ont un masque tout ce qu'il y a de plus honorable et c'est là qu'on est encore plus blessée > on s'en veut de n'avoir rien vu avant...

pouvez vous nous dire ce par quoi vous êtes passée ?
.


ah mais si il y a eu des moments seulement 2 m'ont marquée mais suffisamment pour que je m'en souvienne.
lorsqu'il m'a racontée sa précédente rupture,j'ai trouvé sa façon de faire tellement odieuse que j'en ai eu des sueurs froides.
et tout au début que nous étions ensemble,j'étais assise sur son lit et j'ai eu une horrible sensation de mal-être,une irrésistible envie de pleurer et de m'enfuir pendant qu'il prenait sa douche.
alors que les "hostilités" n'avaient pas encore commencé.
je pense qu'il faut toujours suivre son instinct et écouter "sa petite voix intérieure" et ne rien laisser passer,ne pas se dire "apres tout ce sera different avec moi" ,ne pas chercher des milliers d'excuses à des comportements ,des attitudes,des paroles inacceptables.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Messages : 140
Date d'inscription : 27/11/2009

MessageSujet: Re: PROFIL DU PERVERS NARCISSIQUE   Ven 4 Déc - 9:00

vous avez très bien compris !! il faut suivre ce que notre "instinct" nous dit. ce mal-être était un signal mais quelques fois on n'y fait pas attention et c'est après que le masque tombe.

vous avez l'air d'avoir beaucoup de recule sur la situation, celà fait longtemps que vous avez fait la coupure avec cette personne ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://manipulateur-pervers.forumdediscussions.com
perfect_kiss



Messages : 17
Date d'inscription : 01/12/2009

MessageSujet: Re: PROFIL DU PERVERS NARCISSIQUE   Ven 4 Déc - 9:08

Admin a écrit:
vous avez très bien compris !! il faut suivre ce que notre "instinct" nous dit. ce mal-être était un signal mais quelques fois on n'y fait pas attention et c'est après que le masque tombe.

vous avez l'air d'avoir beaucoup de recule sur la situation, celà fait longtemps que vous avez fait la coupure avec cette personne ?
.ça fait depuis juillet que cette personne m'a "ejectée" de sa vie car contrairement aux autres qui fuient leur PN ,moi c'est lui qui m'a tout simplement rayée de sa vie sans états d'âmes...(car je suis tout simplement selon ses dires ,insupportable)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Messages : 140
Date d'inscription : 27/11/2009

MessageSujet: Re: PROFIL DU PERVERS NARCISSIQUE   Ven 4 Déc - 9:12

je ne vois qu'une seule explication à celà... il a aspirer tout ce qu'il trouvait de bien chez vous et lorsqu'il a été satisfait, il est parti à la recherche d'une nouvelle victime a "vampiriser".

comment vous sentez vous ? vous arrivez à gérer la situation ? dans votre cas, j'imagine que par contre la coupure est net et qu'il n'essaye pas de vous détruire encore, je me trompe ?

merci de nous apporter votre témoignage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://manipulateur-pervers.forumdediscussions.com
perfect_kiss



Messages : 17
Date d'inscription : 01/12/2009

MessageSujet: Re: PROFIL DU PERVERS NARCISSIQUE   Ven 4 Déc - 9:18

Admin a écrit:
je ne vois qu'une seule explication à celà... il a aspirer tout ce qu'il trouvait de bien chez vous et lorsqu'il a été satisfait, il est parti à la recherche d'une nouvelle victime a "vampiriser".
c'est comme si ,je m'etais mise à mort seule ,en lui offrant tout ce dont j'etais capable ...et quand il a vu qu'il avait TOUT pris,il est parti se repaitre ailleurs
comment vous sentez vous ? vous arrivez à gérer la situation ? dans votre cas, j'imagine que par contre la coupure est net et qu'il n'essaye pas de vous détruire encore, je me trompe ?
comment je me sens?hmm ...en colère...apres lui ,apres moi surtout comment ai je pu me laisser berner ?et surtout comment faire confiance maintenant?(en même temps ,le fait d'aller chez la psy m'apprend à ça ...)
et effectivement ,il a comme disparu de la circulation...une coupure brutale ,j'ai cru mourir de chagrin et puis le temps...et ma force ...et la psy...et le fait d'avoir découvert que mon pere en est un et que je reproduis le schéma...
mais il n'y a pas de fatalité,je sais maintenant que je suis quelqu'un de TRES bien,généreuse ,et que m'occuper de moi c'est ça qui me fera être heureuse et pas me faire vampiriser par un homme

merci de nous apporter votre témoignage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Messages : 140
Date d'inscription : 27/11/2009

MessageSujet: Re: PROFIL DU PERVERS NARCISSIQUE   Ven 4 Déc - 9:37

je suis contente de savoir que vous consulter un psy. c'est une preuve que vous voulez vous en sortir, il a donc pas tout prit en vous...

le fait que vous vous culpabilisez est tout à fait normal mais même avec la meilleur volonté, on ne peut pas toujours repousser les pièges de ce genre de personne. si il avait décidé que c'était vous, il aurait eu ce qu'il voulait un jour ou l'autre...

pour ma part, celà fait plus d'un an et demi que la coupure a été fait avec cette manipulatrice, et je m'en veux toujours de n'avoir pas su agit avant.

la thérapie chez le psy a révélé que votre papa était comme celà aussi ? en avez vous souffert à l'époque ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://manipulateur-pervers.forumdediscussions.com
perfect_kiss



Messages : 17
Date d'inscription : 01/12/2009

MessageSujet: Re: PROFIL DU PERVERS NARCISSIQUE   Ven 4 Déc - 9:47

Admin a écrit:
je suis contente de savoir que vous consulter un psy. c'est une preuve que vous voulez vous en sortir, il a donc pas tout prit en vous...

le fait que vous vous culpabilisez est tout à fait normal mais même avec la meilleur volonté, on ne peut pas toujours repousser les pièges de ce genre de personne. si il avait décidé que c'était vous, il aurait eu ce qu'il voulait un jour ou l'autre...

pour ma part, celà fait plus d'un an et demi que la coupure a été fait avec cette manipulatrice, et je m'en veux toujours de n'avoir pas su agit avant.

la thérapie chez le psy a révélé que votre papa était comme celà aussi ? en avez vous souffert à l'époque ?
mon père....a toujours soufflé le chaud et le froid...bien sur que j'en ai souffert,je ne sais JAMAIS si ce que je fais est bien,il ne m'a jamais dit que, quoique ce soit que je fasse ,j'etais quelqu'un de bien ou que je faisais des choses bien.
mon père est un mythomane doublé d'un être intelligent et extremement cultivé,charmant en société et horrible dans l'intimité,avec des comportements totalement étranges et fous...il m'a en partie détruite ,mais maintenant ,je me sens assez forte pour renaitre et SURTOUT ne pas éléver mes enfants dans une ambiance toxique et des paroles toxiques comme il l'a fait pour moi(ce qui ne veut pas dire que je suis une mère parfaite... tongue )

oui ,je crois qu'on s'en veut d'avoir été si aveugle ,si bête,en même temps quand cela vient d'un parent,on ne peut RIEN faire,on subit,on a peur,on a peur d'être rejeté ,peur de quitter cette "insécurité" affective pusiqu'on ne connait que ça...
et pour en revenir à la personne qui m'a quittée,elle ne m'aurait JAMAIS anéantie car le fait d'avoir des enfants me rend extremement forte et m'apercevoir moi même que j'etais entrain de déperir(parce que je m'en etais apreçue mais je ne savais pas d'ou cela venait),le fait d'avoir mes enfants ,me revitalisait et puis je refusais inconsciemment de tout donner à un homme ,mes enfants et moi d'abord!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HelpMe



Messages : 2
Date d'inscription : 26/04/2014

MessageSujet: Re: PROFIL DU PERVERS NARCISSIQUE   Sam 26 Avr - 18:50

Bonjour,
Je suis perdue et me pose bcp de questions concernant mon conjoint. Je me demande s'il n'est pas un manipulateur...? Je réalise qu'il ne s'est jamais excusé ou n'a exprimé le moindre remord même quand l'inacceptable a été franchi. Il lui arrive de me dénigrer ou dévaloriser. Voici qques ex : "Non mais tu t'entends parler ?" lorsque j'emploi un mot à la place d'un autre ; "t'es conne ou t'es conne ?". Une fois, alors que je lui faisais un massage, je lui parlais de ma journée et il m'a soudainement interrompu en disant "en fait ce serait mieux si tu te taisais". Une autre fois, alors qu'il venait de me pousser violemment au point que je tombe par terre devant mes fils, à leur question "pourquoi tu pousses maman?", il leur a dit "c'est maman elle ne tient pas sur ses jambes". Une autre fois encore, alors que j'avais une thèse à préparer, il m'a séquestré mon ordi ayant décidé que je ne travaillerais pas du week-end. Complètement paniquée car en mode stress, je lui ai supplié de me le rendre. Devant son refus une vague de colère m'a envahi et j'ai jeté un bidon de lessive par terre. Calmement il a pris son portable pour prendre une photo de la scène en disant "voici une preuve de ta folie". Et qd je lui ai demandé pourquoi il me répond "je me protège de toi"... J'avoue que je n'y comprend rien ! Pourquoi se protéger de moi ? Puis il a interpellé mes fils en leur disant "vous voyez maman fait des betises c'est pas bien"...

Malgré tout c'est lui qui a demandé le divorce après m'avoir rendu le quotidien impossible avec reproches, dénigrements face auxquels je m'efforçais de garder bonne figure sans réagir. Je faisais tout pour lui être agréable, lui proposais même des massages, gardais le sourire... Au contraire c'etait pire ! Il a envoyé un mail à mes deux soeurs en faisant croire que notre couple était en dérive à cause de ma non volonté au bonheur. Il leur a même demandé mon mode d'emploi comme si tout venait de moi... Puis il m'a fait quitter le domicile, a changé les serrures. Plus tard j'ai appris par mes garcons de 4 ans qu'une autre "amoureuse" venait à l'appartement.... Je traverse un vrai cauchemar et ai besoin d'aide pour m'en sortir.

Il y a un mois il a commencé à vider les comptes de nos enfants sans dire un mot. J'ai donc paniqué et ne connaissant pas ses intentions, et poussé par mon entourage, je me suis empressée de prendre le reste. Je lui ai de suite envoyé un message pour expliquer et justifier mon acte tout en lui assurant que je lui rendrai l'eventuel trop percu si j'etais finalement beneficiaire. Il m'a alors traité de voleuse et de "pute" ! J'ai dc cherché à me justifier à nouveau en lui demandant de se mettre à ma place ds telle situation "je te voyais impuissante vider les comptes sans rien dire. Sérieusement, qu'aurais-tu fais à ma place ? M'aurais-tu laisser continuer jusqu'a prendre le dernier centime ?" et là il me répond "et alors je n'ai plus le droit de placer mon argent ? Tu réagis mal c'est bien dommage Wink"... Aussi il n'arrete pas de ponctuer ses textos de smiley... Bref je vis mal la situation d'autant plus que ce n'est pas moi qui ai choisi la rupture ! De plus j'ai appris par lui-même qu'il etait allé dire a l'un de ses copains que c'etait moi qui etais allée voir ailleurs. Ce a quoi il a ajouté "quand je lui ai dit ca il est tombé des nues ! et oui j'ai enlevé le vernis ! Elle n'est pas si blanche la colombe !" alors qu'il connait la vérité !!! J'en peux plus c'est trop bizarre je me demande si je deviens folle...

Désolée c'est un peu en vrac mais j'ai tellement besoin de parler, besoin de comprendre ce qui m'arrive. C'est vrai que je n'ai pas été très disponible et il me l'a beaucoup reproché, surtout lorsque j'ai du passer ma thèse. Aujourd'hui je culpabilise beaucoup car il me dit que j'ai tout gâché en étant trop à fond dans le boulot... L'impression que c'est ma faute et en même temps il me quitte juste après la thèse alors que j'allais pouvoir être plus disponible ?

Alors voila je cherche à comprendre. J'etais allée voir une psy il y a trois ans, qui m'avait parlé de MPN. Seulement un MPN ne quitte jamais sa proie apparemment. Et la c'est bien lui qui m'a quittée... ???

Désolée tout est en vrac mais je ne sais plus ou j'en suis et que penser...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: PROFIL DU PERVERS NARCISSIQUE   

Revenir en haut Aller en bas
 
PROFIL DU PERVERS NARCISSIQUE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Dessins de profil des navires de notre marine
» Comment faire pour remplir son Profil ?
» changer son profil
» Complément profil
» Comment remplir son profil - se présenter et signer

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manipulteur / Pervers Narcissique :: PERVERSION :: FONCTIONNEMENT DU PERVERS NARCISSIQUE-
Sauter vers: